Tendoryu

French (Fr)English (United Kingdom)
Stage à Berlin 5,6,7 février 2010 PDF Print E-mail
Monday, 08 February 2010 11:34
Ce Stage a été dédié à la mémoire de notre Sempaï Peter HAASE. Un hommage silencieux a également été rendu à notre Camarade, sous la forme d'un recueillement en Mokusô (méditation silencieuse) précédant et suivant les entraînements.
 
Une pépinière d'Aïkidôkas talentueux
 
Comme à chaque grand stage en Allemagne (forcément "grand", de par la participation en nombre et en qualité des Aikidokas du pays!), l'excitation était bien présente, avec au fond une petite anxiété: allais-je être capable de leur donner ce qu'ils attendaient?... car nous n'avons pass là à faire à des "enfants" en matière d'Aïkidô: des pratiquants ayant parfois des dizaines d'années de pratique, et promettant de devenir (quand ils ne le sont pas déjà) des experts chevronnés, constituent une véritable pépinière dans ce pays voisin du nôtre où, je crois, Budô a toujours rimé avec recherche du corps et de l'esprit.
 
Il est réellement impressionnant, à chaque Stage dirigé ou suivi en Allemagne, d'apprécier, en retrouvant les camarades aïkidôkas d'outre-Rhin, leurs progrès constants. A chaque fois, un centre mieux placé, plus lourd, en même temps qu'une plus grande fluidité associée à une puissance de plus en plus conséquente, témoignent de leurs progression constante. Il n'y a pas de secret: s'entraînant sans arrêt et en perpétuelle recherche, les résultats sont là. Nul doute que l'Allemagne constitue une vraie pépinière de talents, et que ceux qui ne sont pas encore experts le seront dans un proche avenir...
 
Dans Berlin enneigée, après des retrouvailles avec des amis déjà très anciens, nous arrivons au Dôjô de Friedrichshain, quartier ancien en pleine rénovation comme en témoignent les nombreuses façades qui, grises ou noires il y a un ou deux ans encore, retrouvent des couleurs d'antan, marron clair, pêche, vert pistache, même jaune prononcé (mais oui!).
 
 
Revenir, encore et toujours, à la base
 
Deux heures d'entraînement le vendredi soir pour se mettre en bouche; en fait de mise en route, l'entraînement atteignait une telle intensité que l'on avait le sentiment, en sortant, d'avoir assisté plutôt à une fin de stage, vous savez ces dernières heures où l'on utilise ce qui reste d'énergie à pratiquer sans entraves des techniques pleines de KI en utilisant tout l'espace à disposition... Lorsque l'harmonie résonne du sol au plafond, que la vaste salle d'entraînement déborde d'énergie saine et vigoureuse, qu'un véritable vent d'amitié y souffle sans discontinuer et que l'esprit de l'Aïkidô est décidément présent, ce sont des moments de pur bonheur, où chacun devient un élément de cette harmonie des corps et des âmes; un grand moment de l'existence, certes.
 
Le samedi après-midi, trois heures de travail intense, avec pour thème essentiel la recherche de l'harmonie véritable entre Shité et Uké (Uké ne devant pas se laisser aller à adopter une attitude trop chorégraphique), celle-ci passant par la maîtrise (ou du moins sa recherche) des principes incontournables du Budô: Kokyû, timing, synchronisation,absence de retard chez Shité.
 
La technique de base n'était pas en reste, étant donné qu'il importe également de développer un centre puissant, qui sera perpétuellement en mouvement et jamais figé dès que l'action sera entreprise. Là encore, c'est avec un souci de réalisme (Uké ne faisant pas preuve de docilité extrême, sans toutefois chercher à contrer systématiquement bien sûr... Comme il est difficile de préserver la voie du juste milieu!) que les pratiquants se sont livrés à des études techniques en insistant sur les points essentiels, que l'on a peut-être parfois à négliger au profit du pur plaisir de la pratique. Mais attention à ce que plaisir ne soit pas source d'illusion!
 
Si l'aspect chorégraphique ne doit pas entrer en ligne de compte, il se peut, et il est même logique que la pratique prenne une tournure harmonique empreinte d'une esthétique naturelle car venue de l'intérieur même de la pratique. Que tout l'exercice Aïki soit empreint d'autenticité dans l'action, car comme l'a déclaré le Maître-Fondateur, "l'Aïkidô est l'expression de la pure Vérité", et cette Vérité dont nous avons entamé la quête ne peut naître que d'un mouvement juste, inné, non-pollué par le filtre mental... Vaste programme qui attend tous les Aïkidôkas dont la quête n'est pas près de se terminer.
 
 
"L'homme n'est ni ange, ni bête..." (Blaise PASCAL)
L'Elementaire et l'Essentiel
 
Il a été fait référence, en particulier lors d'une explication clôturant le Stage, aux deux aspects de l'âme tels que présentés dans la cosmologie de l'Aïkidô. A l'âme brute (non travaillée, sorte de magma spirituel dans lequel tout est à faire) répond l'âme subtile, raffinée et développée progressivement par un travail sur soi qui mène, peut-on l'espérer, à une amélioration progressive de l'être.
 
Ce sujet assez ardu était traduit par Anja, l'amie de toujours qui a souvent été la traductrice attitrée de nos Stages en Allemagne, et qui était remontée de Münich où elle réside désormais. Pour certains pratiquants ce ne fut qu'un rappel; pour d'autres, ce fut peut-être une petite découverte. Un sujet à méditer, en parallèle avec la recherche technique qui induit forcément, un jour ou l'autre, la prise en compte de l'aspect spirituel de l'Aïkidô.
 
L'âme grossière, appelée Haku, représente en quelque sorte toute ce qui a trait à l'élément-Terre. Ne parle-t-on pas, par exemple, des passions terrestres, ou d'une conception terre à terre de l'existence? Hasard des mots, si l'on peut dire; car élément-terre est Elémentaire.
 
Quant à l'essentiel, il est l'Essence-Ciel, représenté par l'âme subtile ou Tamashii. Ainsi retrouve-t-on, toujours par le "hasard" des "âmes-mots" (le fameux Koto-dama, autre principe spirituel de l'Aïkidô enseigné par Maître UESHIBA), l'élémentaire et l'essentiel, déclinés dans leur signification la plus simple mais aussi la plus profonde. Peut-être aurons-nous l'occasion de revenir un jour futur sur tous ces points; pour l'heure, mentionnons qu'il a été expliqué lors du Stage que l'élémentaire était constitué de tout ce qui a trait à la Terre. Dans la pratique, cela signifie les mouvements de type physique (technique de base, où l'on garde bien sûr les pieds sur terre) constitués par la partie Jutsu de l'Art: aspects purement techniques et physique.
 
A cela répond l'aspect plus subtil mais aussi Essentiel de la pratique, concrétisé par le Kokyû; la fluidité du mouvement et son déroulement régulier et sans à-coup, ajoutés à l'art de la projection du partenaire, non pas vers le sol, mais en principe dans l'air. Pensons au fameux Ten-Chi Nagé où il s'agit de devenir soi-même l'élément intermédiaire entre Ciel (TEN) et Terre (Chi), et où l'homme unit en quelque sorte les deux aspects de la pratique en son centre (Hara) et en son âme.
 
S'agissant toujours de respecter l'ordre naturel des choses, c'est-à-dire leur équilibre ( " ... et KI libre " ), l'Aïkidôka se devrait de veiller à ne pas tomber dans une pratique trop physique, sans quoi il resterait indénifiment dans l'Elément-Terre; quant à la pratique plus éthérique, si elle demeure l'Essence-Ciel du but ultime à atteindre, nous ne pourrons y parvenir qu'un jour futur et lointain, à condition de vivre vieux, très vieux...
 
Autant de points très évidents, que la grande majorité des Aïkidôkas de par le monde finissent très certainement par découvrir; mais un Stage est toujours l'occasion de faire le point sur les connaissances, et pourquoi pas de donner une définition à des principes peut-être ressentis mais pas forcément identifiés de façon claire par l'adepte de l'Aïkidô, qui est aussi un chercheur de Vérité.
 
La Quête est infinie. Souhaitons-nous mutuellement Bon courage, et... à nos Hakamas!
 
Pascal OLIVIER.

 

Last Updated ( Monday, 08 February 2010 11:36 )
 

JoomlaWatch

JoomlaWatch Stats 1.2.7 by Matej Koval

Countries

75.2%SWITZERLAND SWITZERLAND
13%FRANCE FRANCE
5.3%UNITED STATES UNITED STATES
2.2%GERMANY GERMANY
0.6%BELGIUM BELGIUM

Visitors

Yesterday: 1
This week: 5
Last week: 2
This month: 14
Last month: 17
Total: 621


Select uk flag and translate



Calendar

Pool Aikido

How do you practise Aikido?